Pourquoi je suis un intégriste de la musique lossless

Comme je l’évoquais dans le billet introductif de ce blog, j’aborde mes passions avec une approche scientifique ou technique. La musique ne fait pas exception : j’ai probablement une écoute plus analytique de la musique que la moyenne. Au-delà de l’aspect artistique, je suis ainsi également sensible à la qualité de la production.

C’est l’une des raisons pour lesquelles je stocke ma musique dématérialisée en format sans perte (lossless).

Indépendamment de l’éternel débat sur ma capacité ou non (ou celle de n’importe quel individu) à entendre la différence entre un morceau compressé dans un format destructif, et le même codé sans perte, ce dernier se justifie rien que par sa pérennité et sa flexibilité.

Continuer la lecture