Apple sans Steve Jobs : no future ?

Depuis le décès de Steve Jobs le 5 octobre dernier, les hagiographies1, ces innombrables articles élevant le co-fondateur d’Apple au rang de saint, ont cédé leur place à d’autres beaucoup moins tendres.

Steve Jobs avec l'ordinateur Lisa en 1982

Steve Jobs avec Lisa, l’ordinateur révolutionnaire d’Apple, en 1982
Crédit : Diana Walker pour TIME

Maintenant qu’on sait tout du passé du charismatique PDG, pour le meilleur et pour le pire, nombreux sont ceux qui s’inquiètent pour l’avenir de la société qu’il a fondée et longtemps dirigée. On commence seulement à s’interroger2 concernant les capacités d’innovation de cette équipe orpheline, qu’a récemment adoptée Tim Cook, de nouveau PDG de la firme de Cupertino depuis quelques semaines.

Continuer la lecture

  1. Comme l’écrit Tristan Nitot dans un billet fort intéressant intitulé Ne pas confondre génie et saint
  2. Chez Atlantico par exemple : Steve Jobs mort, Apple orphelin ?