Agoria présente Fabric 57 à la Gaîté lyrique

Quelques minutes après le concert d’Aufgang, c’est à dire dès minuit, la grande salle de la Gaîté lyrique s’est transformée en club londonien pour quelques heures. Agoria y a effectivement présenté la 57e compilation de la Fabric.

Pour ceux comme moi qui ont assisté à la soirée avant de l’écouter, la compilation « Fabric 57 » 1 en est la fidèle bande originale… Ce qui n’a rien de surprenant pour une soirée de lancement et n’enlève rien de sa qualité.

Il est donc inutile de s’étaler sur l’aspect musical, si ce n’est pour regretter le manque d’interaction avec le public, certes inhabituel, vraisemblablement en raison d’un tracklisting tout tracé. Agoria nous a néanmoins livré un DJ set réussi, technique et sophistiqué tout en restant sobre et cohérent.

À défaut d’assurer lui-même le spectacle, le DJ trônant paradoxalement dans l’obscurité quasi totale de la scène a pu compter sur le spectacle visuel réussi du collectif Scale. Ce dernier, fidèle à la sobriété qui semble le caractériser, a parfaitement restitué l’univers de la compilation.

La lumière en revanche, éternelle meilleure ennemie de la vidéo, fut loin d’être à la hauteur. Un trop petit nombre de séquences a tourné en rond sans jamais suivre l’ambiance. C’est d’autant plus regrettable que les événements précédents avaient pleinement exploité le potentiel de l’équipement dernier cri de la salle.

Le tranche horaire et la configuration de la soirée « Agoria présente Fabric 57 », c’est-à-dire de minuit à 3 h et à la suite d’un concert, ont enfin séduit un public différent des clubs traditionnels, venu plus pour écouter de la musique que pour faire la fête.

J’adhère totalement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *